Conseils pour artistes indépendants.
Appelez-nous : 09 63 61 93 64

Pourquoi un artiste indépendant doit privilégier le «local»


Lorsqu’un artiste indépendant s’attaque à sa promotion, il ne sait jamais vraiment par où commencer. Pourtant la manière la plus efficace de faire parler de soi c’est de se concentrer sur sa propre région, autrement dit « le local ».

On est bien plus efficace quand on ne s’occupe que d’une seule chose à la fois. Pour la promotion c’est pareil. La région où vous habitez est la plus accessible pour vous faire un nom. Vous connaissez bien l’endroit et vous savez mieux que quiconque ce qui s’y passe. C’est un atout. Que ce soit pour les salles de concerts, les magasins de disques, la presse locale, etc., vous avez une longueur d’avance sur les autres. Profitez-en.

Une fois bien implanté en local, vous pouvez étendre votre promotion et passer à une autre région en reproduisant le même schéma. Prenons l’exemple des concerts. Si vous remplissez les salles dans lesquelles vous jouez grâce à vos contacts et à votre mailing-list, vous convaincrez plus facilement des artistes d’autres régions à partager des scènes. Chacun assure une bonne promotion en local et en profite pour faire découvrir sa musique à un nouveau public.

Au final vous allez couvrir une zone de plus en plus grande jusqu’à devenir un artiste « national ». Et à ce moment là, ce sont les labels et les maisons de disques qui s’intéresseront à vous.

Nous pensons partager une date avec un autre groupe. Est-ce une bonne idée ?

Oui. Et c'est même conseillé. Assurez-vous quand même que vos styles de musique soient assez proches. Vous gagnerez ainsi de nouveaux fans parmi le public venu voir l'autre groupe. C'est un peu comme l'échange de liens sur internet : si vous aimez X, vous aimerez Y.

Partager une date c'est aussi partager la promotion de l'évènement et donc convaincre plus facilement le programmateur que vous allez remplir la salle (double public, double promotion).

Enfin avec un temps de représentation réduit, vous pourrez axer votre set sur vos titres phares et impressionner d'autant plus le public.

© Olivier Miljeu