Conseils pour artistes indépendants.
Appelez-nous : 09 63 61 93 64

Qui gagne quoi sur la vente d'un CD ?


Suite à plusieurs de vos questions sur le sujet, nous allons faire le point sur ce que gagnent les différents intervenants sur la vente d'un CD.

Partons d'un album CD mis en vente dans un magasin. Son prix s'élève à environ 17 € prix public. Si on retire la TVA (20%) on arrive à 14 €.

Le magasin prend une marge d'environ 35%. Le prix de gros H.T. est donc de 10 €. Si vous êtes autoproduit et que vous fonctionnez en dépôt-vente, c'est ce qui vous revient.

Si par contre vous passez par un distributeur, celui-ci prendra une commission de 40%. En tant que producteur vous toucherez donc 7 € par disque vendu.

Dans les deux cas (dépôt-vente et contrat de distribution) ce sera à vous de financer les actions de promotion. Si vous travaillez avec un label qui s'occupe de la fabrication et de la promotion (contrat de licence), vous toucherez 15 à 20 % du prix de gros H.T. soit environ 1 € par disque vendu.

Enfin en tant qu'interprète (contrat d'artiste), vous toucherez moins de 8% du prix de gros H.T., soit 0,70€ par disque vendu, que le producteur vous versera.

Récapitulons : si vous vendez 1000 CD à un prix de vente magasin de 17 €, vous toucherez :

En vente directe (vente concert, sur site internet, etc.) : 1000 x 17 soit 17 000 €
En dépôt-vente : 1000 x 10 soit 10 000 €
En contrat de distribution : 1000 x 7 € soit 7 000 €
En contrat de licence : 1000 x 1 soit 1 000 €
En contrat d'artiste : 1000 x 0,70 soit 700 €

Ces valeurs sont arrondies, basées sur une moyenne, et varient en fonction des contrats et du type de disque.

Vous l'aurez constaté, financièrement parlant un artiste indépendant a plus intérêt à limiter le nombre d'intermédiaires. Mais dans ce cas la charge de travail et d'investissement augmente aussi. C'est donc un choix à faire en fonction de ses capacités et de ses objectifs.

Je suis auteur/compositeur/interprète. Comment serai-je rémunéré ?

Il faut distinguer les deux statuts : auteur/compositeur et interprète.
En tant qu'interprète vous serez rémunérés, selon votre type de contrat, par le producteur. (Voir l'article).
En tant qu'auteur (auteur/compositeur/arrangeur) vous serez par contre rémunérés sous forme de droits d'auteurs que vous versera la SACEM. Si vous êtes en contrat d'édition vous partagerez vos gains à hauteur de 50% avec l'éditeur.

© Olivier Miljeu