Conseils pour artistes indépendants.
Appelez-nous : 09 63 61 93 64

Pressage CD : album ou single ?


Le système est rodé et fonctionne tel quel depuis des dizaines d'années : un artiste sort un album tous les un ou deux ans. Pourtant les choses ont changé. Les gens ne consomment plus de la musique comme avant. Aujourd'hui nous sommes entrés dans l'ère du single, chacun peut choisir quel titre il veut écouter ou quel titre il veut acheter. Alors pourquoi les artistes continuent-ils à sortir de longs albums ? Voici une réflexion sur le sujet .

Nous l'avons tous vécus : un de nos artistes préférés sort un album de 14 titres qu'on s'empresse d'écouter. Et là surprise : passé les 4 premiers titres qu'on adore, suivent 10 titres insignifiants. On pourra toujours prétexter que l'album a été pensé comme ça, que chaque titre fait partie d'un "tout" artistique, n'empêche que beaucoup de morceaux, aux oreilles des fans, n'y ont pas leur place. D'ailleurs quand on regarde les ventes de musique dématérialisée on se rend compte du phénomène : les fans n'achètent plus des albums entiers mais ils choisissent leur morceaux, leurs singles.

Retour sur l'album et le single

A la base le single est un objet promotionnel. Il sert à créer l'actualité et à accompagner la sortie de l'album. Le choix est simple : on prend le meilleur morceau, celui qui donnera le plus envie aux gens de venir acheter l'album et voir l'artistes en concert.
L'album lui est bien cadré : il fait entre 12 et 14 titres (en moyenne) et sert à être vendu (et donc à gagner de l’argent). Le nombre de titres en justifie le prix.

Aujourd'hui pour un artiste indépendant, le plus dur est d'exister médiatiquement, de diffuser sa musique au maximum pour toucher toujours plus de fans. Hors la durée de vie d'un disque est de plus en plus courte. Laisser passer un ou deux ans entre chaque album, c’est se priver d’une actualité plus resserrée et donc un moyen incontournable de se faire connaître. Et comme de toute façon les ventes d’albums baissent et qu’il est d’ailleurs de plus en plus difficile de mettre son CD en vente dans les bacs de disquaires, les revenus financiers tirés de la sortie d’un album n’en justifient plus forcément le choix.

Les maisons de disques n’ont pas fait évolué le schéma. Elles souffrent mais continuent à le répéter. Un artiste indépendant peut, lui, avoir le choix au moment du pressage de ses CD. Il est plus libre de faire ce qu’il veut.

Quelques pistes de réflexion :

Les inconvénients de la sortie et du pressage d’un album par rapport à un single :

Coûts de production élevés.
Projet long et souvent décalé artistiquement : vu le temps qu’ pris la production de l’album, quand il sort, on a déjà de nouveaux titres plus représentatifs de son état d'esprit du moment.
Qualité artistique moyenne : on ne peut pas avoir 14 bons titres.

Les inconvénients de la sortie et du pressage d’un single par rapport à un album:

Peu représentatif du réel talent de l’artiste.
Difficile à faire chroniquer ou à promouvoir comme « sortie ».
Commercialisation quasi impossible.

Alors pressage d’un album ou d’unsingle ?

J’aurais tendance à dire : Ne faites ni l'un ni l'autre ! C'est à mon avis le moment de reconsidérer un format un peu oublié : le E.P. Le EP est un disque qui contient trop de titres pour être un single mais pas assez pour être appelé album. En général il contient entre 6 et 9 morceaux.

Pour un artiste indépendant ça me semble être le choix idéal.

Les avantages du E.P. :

Artistiquement : Les morceaux ont plus d'impact puisqu'on ne garde que les meilleurs.
Financièrement : Coûts et délais de productions plus raisonnables.
Médiatiquement : Accélère le cyle des sorties et de leur promotion.
Commercialement : Prix de vente accessible pour les fans et suffisant pour rentabiliser le projet.

Attention ce choix n’est pas forcément le meilleur pour tout le monde, chaque cas est différent. Ce qui marche pour l’un ne marchera pas forcément pour l’autre. Le pressage d’un album ou d’un single pourra être la meilleure solution selon le projet. En tout cas, et c’était le sujet de cet article, plutôt que d’appliquer des méthodes classiques, on peut quand même comment par se poser la question du meilleur choix possible pour son projet.

Pour info, nous avons un pacakging dans nos offres de pressage CD qui s’y prête très bien : le easysleeve.


© Olivier Miljeu